Si vous travaillez dans la formation professionnelle, vous devez avoir beaucoup entendu parler de la classe inversée. Pour simplifier, l’apprentissage inversé consiste à donner la possibilité aux apprenants de réviser avant ou après les sessions live et non plus pendant.

Les apprenants peuvent ainsi approfondir les questions fondamentales, mettre en pratique les compétences et partager les connaissances

Cette méthode permet de mieux exploiter le temps passé avec le formateur. Les apprenants peuvent ainsi approfondir les questions fondamentales, mettre en pratique les compétences et partager les connaissances. Elle favorise également une approche plus personnalisée de l’apprentissage. Vos employés ont la possibilité d’avoir plus de contrôle sur le contenu, le calendrier et la modalité de leur apprentissage. Leur formation tient compte de leurs besoins pratiques et s’y adapte, ce qui se traduira par des centaines d’heures de formation économisées pour votre entreprise.

Intéressant, non ? Mais comme pour toute tendance d’apprentissage, vous trouverez un grand nombre de prestataires de formation qui sauteront dans le train en marche de l’apprentissage inversé sans saisir de quoi il s’agit réellement. Afin de vous aider à comprendre son fonctionnement et à distinguer un bon d’un mauvais apprentissage inversé, nous avons dressé la liste des 10 choses que, selon nous, chaque professionnel de la formation devrait savoir. 

1. L’apprentissage inversé n’est pas un apprentissage autonome en ligne

L’apprentissage inversé ne consiste pas à faire basculer tous vos contenus de formation dans un format en ligne ; les apprenants ne sont pas non plus censés effectuer la formation seuls. Ce qui est fondamental dans l’apprentissage inversé, c’est que le temps présentiel avec un formateur permettra aux apprenants d’explorer le matériel qu’ils étudient avant d’aller en classe.

Les formations inversées bien conçues emploieront également le contact en ligne entre les apprenants, en marge du temps présentiel (exemples : forums en ligne, projets collaboratifs, etc.).

Démystifier l’Apprenant Moderne

Dans quelle mesure la technologie et les nouvelles préférences en termes d’apprentissage façonnent-elles notre manière d’apprendre aujourd’hui ?

2. L’apprentissage inversé ne consiste pas à remplacer un formateur par des vidéos

Le formateur continue de jouer un rôle crucial. Au lieu de délivrer essentiellement un contenu comme dans le modèle de formation traditionnel, le rôle du formateur est désormais de diriger les séances de formation et d’aider les apprenants à mettre en pratique les contenus et développer leurs compétences.

L’un des mythes les plus courants sur l’apprentissage inversé est que vous remplacerez principalement les séances de formation présentielle par des vidéos. Certes, le matériel qui est donné aux apprenants avant le cours peut être un support vidéo (voir plus bas).

Mais les vidéos ne constituent pas l’axe principal de l’apprentissage inversé. Le formateur continue de jouer un rôle crucial. Au lieu de délivrer essentiellement un contenu comme dans le modèle de formation traditionnel, le rôle du formateur est désormais de diriger les séances de formation et d’aider les apprenants à mettre en pratique les contenus et développer leurs compétences. Vous aurez toujours besoin de formateurs compétents pour gérer vos salles de classe inversée, mais il vous faudra probablement moins d’heures présentielles par comparaison avec les modèles traditionnels.

3. L’apprentissage inversé est plus que de l’apprentissage mixte

L’apprentissage mixte consiste à mélanger différents apprentissages numériques avec des méthodes traditionnelles d’apprentissage en classe. L’apprentissage inversé, lui aussi, combine souvent formations en ligne et séances avec un formateur.

Mais l’apprentissage inversé est plus qu’un simple apprentissage mixte : c’est une approche de formation qui donne la part belle à l’apprentissage actif. Dans l’apprentissage inversé, l’accent est mis sur l’application de ce que vous avez appris dans la salle de classe. Les apprenants et les formateurs sont donc encouragés à approfondir le matériel pendant le temps passé en classe. Ainsi, l’apprentissage inversé peut se centrer sur la pratique du type de compétences dont vos employés ont besoin.

4. Vous aurez besoin de matériel de formation bien conçu pour la préséance

Où vos apprenants trouveront-ils la motivation pour se mettre à étudier à l’extérieur de la salle de classe ? Si les apprenants ne réalisent pas les tâches de la préséance, l’approche inversée s’effondre vu que le formateur aura besoin de consacrer un temps présentiel précieux au rattrapage des tâches non réalisées en amont.

Mais n’allez pas penser qu’il suffit de créer des vidéos chères et tape-à-l’œil, même si les entreprises technologiques offrent des produits aux contenus dernière génération qui aimeraient vous le faire croire. Certes, les vidéos sont un élément très efficace de l’approche de la classe inversée. Elles ont prouvé qu’elles amélioraient l’apprentissage. Mais pour que le matériel parvienne à intéresser les apprenants, une variété de supports pédagogiques sera indispensable. Et la bonne nouvelle ? Une fois que ce matériel de formation aura été élaboré, il sera adaptable et pourra être accessible à un grand nombre d’employés.

5. Vous devrez vous débarrasser de vos présentations Powerpoint

Oui, nous sommes conscients que quelqu’un, quelque part, a dédié beaucoup de temps, d’effort et de ressources à préparer le matériel de formation. Et ce contenu sera indéniablement une bonne manière de commencer à construire votre formation inversée.

Mais il faudra, au moins, quelque reformatage avant que vous le présentiez à vos apprenants. Se contenter d’une longue présentation Powerpoint, enregistrer une voix off et attendre que vos apprenants s’impliquent et s’enthousiasment pour les longues vidéos ne sera certainement pas une recette gagnante.

6. Un apprentissage avec des mini-modules sur dispositifs mobiles est essentiel

Donc, comment vous assurer que vos apprenants s’impliqueront hors de la salle de formation ? Il va de soi aujourd’hui que le matériel de formation devrait être accessible sur un dispositif portable. Il est également utile de le diviser en petits volets (une très bonne raison pour laquelle les longues présentations Powerpoint avec voix off ne sont pas efficaces).

Découper votre matériel en différents volets aide les apprenants à trouver le temps de terminer les activités n’importe quand, n’importe où et les aide à assimiler les contenus.

7. L’apprentissage inversé consiste à augmenter l’interaction entre les apprenants et les formateurs

Découper votre matériel en différents volets aide les apprenants à trouver le temps de terminer les activités n’importe quand, n’importe où et les aide à assimiler les contenus.

Important : nous ne parlons pas ici d’augmenter la quantité de temps présentiel payé ; en fait, l’apprentissage inversé exige souvent moins de temps présentiel payé que la formation traditionnelle. L’apprentissage inversé met l’accent sur l’utilisation du temps présentiel. L’interaction prime sur l’exposé d’un matériel de formation devant un groupe passif d’apprenants.

Cela signifie que tout ce temps de formation onéreux (cf. honoraires du formateur qualifié et perte d’heures de travail de vos employés) sera utilisé au maximum. Les apprenants prendront part à des activités qui les aideront à appliquer ce qu’ils ont appris.

Article(s) complémentaire(s)

7 stratégies d’apprentissage vidéo efficaces

Comment les RH peuvent-elles tirer parti de l’apprentissage social ?

Votre entreprise est-elle prête à basculer dans l’apprentissage inversé ?

8. L’apprentissage inversé donnera de l’autonomie à vos employés

L’apprentissage inversé donne de l’autonomie à vos employés en leur offrant l’opportunité de choisir ce sur quoi ils ont besoin de se concentrer. Il ne se limite pas à une gestion efficace du temps et de l’argent (en effet, les employés peuvent se consacrer à ce qui est le plus important et nécessaire pour eux), mais cela signifie aussi que l’apprentissage peut se dérouler à une cadence adaptée à chacun. Il leur donne la flexibilité de choisir quand et où ils peuvent étudier plus longuement, ce qui constitue un changement significatif par rapport à la formation la plus traditionnelle.

9. Vous devrez préparer vos employés

L’approche de la salle de classe inversée repose sur la motivation de l’apprenant à terminer les tâches hors du temps passé en classe et sur sa pleine participation à la séance.

Apprendre à votre rythme, quand vous avez le temps, est une bonne idée, mais si vos employés ne sont pas motivés, le rythme de leur apprentissage pourrait être plus lent que celui d’une formation conventionnelle.

Cependant, si votre organisation fournit un environnement qui encourage et récompense l’apprentissage, vous pourrez vous assurer que vos apprenants seront motivés pour terminer leur formation.

10. L’apprentissage inversé est efficace et accélère l’apprentissage

L’apprentissage inversé fonctionne. Il donne de l’autonomie aux apprenants et les pousse à s’impliquer à un niveau plus approfondi que lors d’une formation traditionnelle. Il est axé sur le renforcement des compétences plutôt que sur la transmission d’informations. Vos employés seront donc plus impliqués dans leurs parcours d’apprentissage et leur envie de progresser en sera décuplée.