Les soft skills et leur importance capitale dans le monde du travail font aujourd’hui couler beaucoup d’encre. Une chose est sure cependant, c’est que la majeure partie des investissements visent à financer l’apprentissage de compétences techniques (dites « hard skills ») alors que ces dernières ne compteraient qu’à hauteur de 20% dans la réussite professionnelle. Les 80% restants dépendraient de notre manière d’interagir avec nos collaborateurs – compétences qui correspondent à ce que nous appelons communément les « soft skills ».

Et pourtant, il n’y a rien de « soft » dans les qualités qui garantissent à 80% de réussir dans son travail. Des entreprises de renom telles que Google et LinkedIn sont arrivées à la même conclusion et ont modifié en conséquence leurs stratégies de recrutement et de formation. Posez-vous la question : votre entreprise a-t-elle conscience du fait qu’il est aujourd’hui crucial d’investir dans des formations soft skills ?

Comptez sur Google pour ne faire confiance qu’à la Data

Google s’est lancé dans l’analyse de près de 20 ans de données relatives au recrutement, à l’évaluation, au licenciement et à la promotion de ses salariés. L’étude en question, intitulée « Projet Oxygène » (« Project Oxygen »), a dévoilé des résultats pour le moins révélateurs concernant les critères clés de la réussite professionnelle.

La conclusion de ce projet est que « sur les huit qualités essentielles détenues par les meilleurs employés de Google, les expertises techniques (en sciences, technologie, ingénierie et mathématiques) arrivent bonnes dernières. Les sept autres clés du succès selon Google sont toutes des soft skills ».

Une enquête menée par LinkedIn a également mis l’accent sur une inversion progressive des tendances et une revalorisation des « softs skills » par rapport aux « hard skills ». Le PDG de LinkedIn, Jeff Weiner, a récemment donné une interview dans laquelle il souligne cette disparité relative aux soft skills.

Brochure Soft Skills Learnlight

Développer les compétences essentielles qui feront votre succès dans le monde du travail moderne

« Il est assez surprenant de constater à quel point les compétences interpersonnelles peuvent être négligées – la communication étant la plus oubliée des soft skills. », conclut Weiner.

Cependant, on constate systématiquement une forte demande à l’encontre des soft skills. Afin de remédier à ce déséquilibre, il est essentiel que les services RH et L&D puissent déployer des formations soft skills ciblées (en blended, virtuel, numérique ou en présentiel), pour fournir à chaque employé les outils nécessaires pour performer dans son travail.

Découvrez les 10 formations soft skills incontournables que tout professionnel se doit de maîtriser pour pouvoir véritablement réussir sur le plan professionnel :

1. Avoir un réel impact via sa communication verbale

Richard Branson, fondateur de Virgin, demeure persuadé qu’une communication efficace est absolument essentielle et constitue un « art » qu’il ne tient qu’à chacun d’entre nous de perfectionner.

Par ailleurs, le site de recherche d’emploi Monster a affirmé que sur les 943 008 offres d’emploi postées sur la plateforme, une bonne communication à l’oral faisait partie des soft skills les plus recherchées.

Après tout, une idée n’est véritablement brillante que si les autres peuvent la comprendre facilement et dans sa globalité.

Richard Branson, fondateur de Virgin, demeure persuadé qu’une communication efficace est absolument essentielle et constitue un « art »

Réfléchissez un instant à tous les idées révolutionnaires de start-up qui ont avorté à la première difficulté – qui se trouve bien souvent être le moment fatidique de présentation du concept à des tiers. L’impact est crucial dès lors que vous abordez la question de la communication verbale, qui constitue un éventail de compétences très fourni.

2. Avoir un rédactionnel professionnel efficace

Nous avons tous entendu parler de ces candidats soi-disant très érudits et qui étaient incapables de fournir un CV avant un entretien qui ne soit pas truffé de fautes de grammaire ou d’orthographe. Ces erreurs, qui peuvent paraître anodines, ne surviennent pas seulement au stade du recrutement – de nombreuses entreprises souffrent cruellement d’un manque de compétences rédactionnelles.

De l’email à l’étude de cas, en passant par la proposition commerciale, une vérité finit toujours par s’imposer : l’impression que vous ferez sur votre entourage, y compris votre supérieur, vos collègues et vos clients, sera proportionnelle à la qualité de votre rédactionnel.

Brochure Soft Skills Learnlight

Développer les compétences essentielles qui feront votre succès dans le monde du travail moderne

3. Pouvoir résoudre des problèmes et faire preuve de créativité

Les employeurs recherchent des profils sachant déterminer quand et comment résoudre des problèmes, soit de manière autonome, soit lorsque leur aide est sollicitée. Il est possible de s’améliorer en matière de résolution des problèmes en apprenant à marquer une pause quand cela est nécessaire pour pouvoir penser avec clarté et méthode.

De telles solutions reposent principalement sur l’esprit critique ainsi que sur la créativité de l’individu, car les meilleures solutions ne sont parfois pas les plus évidentes.

La créativité est une qualité très répandue, chaque individu est en doté. Les formations et le coaching sont néanmoins indispensables afin d’acquérir suffisamment de confiance en soi pour maîtriser cet éventail essentiel de compétences.

Article(s) complémentaire(s)

Pourquoi les soft skills sont-ils incontournables en entreprise ?

Comment développer ses compétences en leadership international ?

4. Savoir influencer et persuader

L’estime de soi, l’empathie et l’assurance sont trois qualités clés qui peuvent avoir un impact non négligeable sur notre capacité à influencer et à persuader. Pour certains, cela représente un défi quotidien qu’ils estiment bien souvent hors de leur portée.

Chacun peut améliorer son taux de réussite dans ce domaine en travaillant sa confiance en soi de même que des compétences comme l’empathie, l’écoute et l’établissement de rapports de confiance avec autrui.

Il devient facile de développer sa capacité d’influence lorsque celle-ci est enseignée au travers d’un ensemble complémentaire de soft skills – c’est alors que les choses sérieuses peuvent commencer.

5. Gérer son temps

Nous voulons parler ici du « processus par lequel chacun planifie et tente de contrôler de manière consciente le temps passé sur chaque tâche qui lui incombe, et ce, dans le but d’améliorer son efficacité, sa rentabilité ou sa productivité ».

Dans les faits, nous sommes peu nombreux à avoir véritablement appris comment gérer son temps, planifier sa semaine de travail, le mois à venir ou même une simple journée de manière réellement efficace. Et que dire de la planification d’un projet de six mois impliquant la participation d’une équipe de collaborateurs…

L’estime de soi, l’empathie et l’assurance sont trois qualités clés qui peuvent avoir un impact non négligeable sur notre capacité à influencer et à persuader

Le plus souvent, il nous suffirait d’utiliser des techniques aussi simples qu’efficaces, que chacun peut acquérir au travers de formations soft skills afin de booster sa productivité et de mieux gérer sa vie professionnelle.

6. Pouvoir s’exprimer et faire une présentation devant un auditoire

Vous sentez les gouttes de sueur perler sur votre front ? Votre cœur bat la chamade ? Pas de panique, cela peut arriver à n’importe qui. De nombreux professionnels souffrent en effet de glossophobie, autrement dit, d’une peur incontrôlable de parler en public.

Le fait de s’exprimer devant un auditoire constitue une simple formalité pour les uns et un véritable calvaire pour les autres.

Encore une fois, ce « talent » est une compétence qui peut s’apprendre. Pensez à quelques-uns des plus célèbres orateurs de l’Histoire, à savoir Winston Churchill, Martin Luther King Jr et Steve Jobs, et souvenez-vous que chacun d’entre eux s’était inspiré de tierces personnes pour acquérir les bases de son art.

7. Savoir négocier

L’art de la négociation a beaucoup fait parler de lui au cours de ses dernières années. Le terme de « négociation » s’est d’ailleurs paré au fil du temps d’un certain prestige, qui donne l’illusion de côtoyer une compétence relativement abstraite que seule une minorité d’élus serait vraiment capable de maîtriser.

Brochure Soft Skills Learnlight

Développer les compétences essentielles qui feront votre succès dans le monde du travail moderne

En réalité, des compétences solides en négociation sont indispensables pour de nombreux types de postes. Toute négociation est d’abord précédée d’une phase de préparation exigeant prudence et circonspection. Son déroulé respecte ensuite un format bien défini et repose sur la compréhension de enjeux de l’autre, l’empathie, la pertinence de la communication et enfin, sur la capacité à trouver des compromis.

Le fait d’encourager votre équipe à développer cet éventail de compétences aura un impact important sur ses performances.

8. Savoir prendre des décisions

Certaines personnes n’ont pas assez confiance en elles pour pouvoir prendre des décisions, et d’autres préfèreraient tout simplement ne jamais avoir à en prendre. Ces deux approches, qui n’ont d’égal que leur inefficacité, peuvent s’avérer néfastes pour les entreprises. Ce manque de méthodologie précède généralement la peur de l’échec – et alors, ledit échec n’est jamais bien loin.

Des formations soft skills de qualité visant à améliorer l’efficacité de la prise de décision permettent de développer sa confiance en soi en fournissant au professionnel des techniques éprouvées pour peaufiner sa méthodologie. Evacuez la peur, et vous ne tarderez pas à battre des records d’efficacité en matière de prise de décision.

9. Donner et recevoir du feedback

Le management et le développement de vos employés repose en grande partie sur la capacité à évaluer, analyser et améliorer sans cesse les performances de vos équipes.

Si cela n’est pas fait correctement, la relation de confiance qui doit exister entre ceux qui donnent du feedback et ceux qui le reçoivent peut être sérieusement mise en danger.

Le suivi de formations soft skills à fort impact en lien avec cette expertise relativement subtile peut vous aider à instaurer et maintenir la confiance. Vous pouvez ainsi apprendre à concentrer vos retours sur les performances de chacun et non pas sur les collaborateurs en tant que personnes. Si vous avez déjà assisté à une remise de copies particulièrement éprouvante au cours de votre scolarité, alors vous savez pourquoi ce type de formation est particulièrement indispensable.

10. Bien gérer les conflits

Il n’est bien sûr pas possible de s’entendre systématiquement avec tout le monde sur tous les sujets – les conflits sont donc inévitables. En revanche, apprendre à les gérer correctement et de manière constructive est absolument essentiel.

Combien de personnes dans votre entreprise estimez-vous capables de venir à bout d’un conflit à l’aide des compétences et de l’expérience nécessaires ? Quelle serait la valeur ajoutée pour votre organisation si davantage de collaborateurs maîtrisaient cet éventail de soft skills ?

Il est bien entendu que de nombreuses soft skills sont absolument indispensables

Il est bien entendu que de nombreuses soft skills sont absolument indispensables – néanmoins, les 10 compétences listées dans cet article doivent nécessairement figurer parmi les compétences de vos employés si ces derniers souhaitent réussir sur le plan professionnel.

Article(s) complémentaire(s)

Pourquoi les soft skills sont-ils incontournables en entreprise ?

Comment développer ses compétences en leadership international ?

Vous pouvez continuer à considérer les formations soft skills ainsi que le coaching comme des accompagnements superflus à greffer éventuellement sur une formation hard skills lorsque l’occasion se présente.

Néanmoins, les grands dirigeants, entrepreneurs de talents et même certains politiciens s’accordent pour dire qu’il est urgent de répondre à la demande grandissante de formations soft skills. Si vous estimez que votre équipe aurait besoin d’approfondir certaines des compétences évoquées précédemment, c’est bien simple : faites du déploiement de formations soft skills votre priorité n°1.

Avec les nouvelles méthodes d’apprentissage et technologies qui existent de nos jours, il n’a jamais été aussi facile de fournir des formations modulables de microlearning permettant à vos employés d’apprendre quand et où ils le souhaitent, à la fréquence de leur choix. Car finalement, l’apprentissage est un processus très personnel – vous ne pensez pas que le fait de le rendre à la fois facile d’accès et efficace soit une bonne idée ?