Learnlight a eu le plaisir d’interviewer Messaoud Mahmoud, expert formation chez le Groupe Lefebvre Sarrut, au sujet de l’expérience apprenant lors des formations digitales. Quelle est la place de l’émotion ? Celle de l’esthétique ? Ou encore celle du feedback ? Découvrez sans plus tarder ses conseils afin de mettre en place des formations qui permettent de réelles montées en compétences.

Offrir une expérience learning de qualité

Comment proposer une expérience learning de qualité ? Selon moi, il y a la notion de contenu, donc le bon contenu adapté à l’apprenant.

Ensuite il y a effectivement le design, que le contenu soit attrayant, que l’apprenant ait une expérience, vraiment, avec de l’esthétique, quelque chose de beau. Aujourd’hui c’est important, notamment dans la formation.

Compte-Rendu Table Ronde Learning

L'Apprenant Moderne | Paris

Il y a également la notion d’émotion, qui est très présente en présentiel, mais qu’on doit avoir aussi dans le digital, donc il faut qu’on propose des parcours à l’apprenant qui vont susciter de l’émotion. Comment ? L’interaction, la gamification.

Aujourd’hui, l’apprenant a besoin de feedback, de savoir s’il est sur les bons rails, savoir s’il a réussi son parcours

Toutes ces notions-là vont être importantes. Et puis la dernière selon moi, ça va être le feedback. Aujourd’hui, l’apprenant, il a besoin de feedback, de savoir s’il est sur les bons rails, savoir s’il a réussi son parcours.

Donc, le feedback il est important pour le responsable formation, mais surtout aussi pour l’apprenant dans son parcours.

Les clés de l’engagement apprenant

Selon moi, les leviers d’engagement, il y’en a plusieurs, et je commencerais déjà par la communication, c’est-à-dire communiquer auprès des apprenants le sens de l’action de formation.

Ensuite il y a la notion de tutorat, c’est-à-dire que l’apprenant puisse avoir vraiment un référent avec qui communiquer sur la formation.

Il y a également forcément la notion de gamification, notamment dans le digital, et de l’interactivité, qui va permettre à l’apprenant de s’engager, d’être actif.

Également un point, c’est, on va dire, la culture apprenante qu’on va mettre en place au sein de ces actions de formation. Pour moi, c’est vraiment les leviers d’engagement, aujourd’hui, qui sont incontournables.

Compte-Rendu Table Ronde Learning

L'Apprenant Moderne | Paris

Le Microlearning

Alors, ça va favoriser effectivement l’engagement, parce qu’aujourd’hui, il est nécessaire d’apprendre en séquences courtes, et c’est même prouvé par des études. On apprend mieux, effectivement, de façon séquencée et espacée dans le temps. Donc on est vraiment sur une modalité qui est amenée à exploser, je dirais, et qui va continuer à se répandre.

Article(s) complémentaire(s)

[Interviews Croisées] La transformation digitale de la formation

La place du formateur

Pour moi, la place du formateur dans les parcours digitaux est fondamentale. Il l’est, en présentiel, de façon assez évidente, mais notamment dans les parcours digitaux, il va l’être aussi. Parce que le formateur, c’est celui qui va apporter le contenu, qui va apporter le savoir, et il faut que ce savoir, il soit mobilisable pour l’apprenant.

On est vraiment sur des aspects, aujourd’hui, qui ne peuvent pas être trop théoriques. Il faut qu’on soit vraiment sur du savoir concret, qui va pouvoir être mobilisé en situation de travail.