Pour une entreprise comme Siemens, présente dans plus de 200 pays, l’apprentissage des langues revêt une importance capitale et s’avère hautement stratégique pour l’entreprise. Ses équipes étant de plus en plus internationales et multidisciplinaires, il est essentiel de pouvoir communiquer dans une langue commune de manière professionnelle afin de rester compétitif, tant sur le marché national que sur le marché international.

Le processus de digitalisation de l’entreprise et la formation d’équipes internationales virtuelles sont les deux principales causes qui ont mené à la situation suivante : la maîtrise de l’anglais est désormais indispensable pour que les employés puissent réaliser correctement leur travail au quotidien. Il est de plus en plus fréquent d’être amené à travailler au sein d’équipes multidisciplinaires avec des collègues basés dans le monde entier, et il est essentiel de pouvoir communiquer avec eux avec fluidité afin que l’entreprise puisse se développer.

Besoins de Siemens en matière de formation

Dès les débuts de la collaboration entre Learnlight et Siemens en 2006, les besoins du groupe n’ont jamais cessé de changer et ont toujours été en constante évolution.

Par conséquent, les programmes de formation ont été optimisés en adoptant une approche toujours plus virtuelle et alignée sur les avancées du processus de transformation digitale de l’entreprise. Dès les débuts de la collaboration entre Learnlight et Siemens en 2006, les besoins du groupe n’ont jamais cessé de changer et ont toujours été en constante évolution. La conception d’un programme de formation flexible, à l’image de la flexibilité propre au processus d’apprentissage en lui-même, était l’un des principaux défis auxquels Siemens était régulièrement confronté.

Learnlight et Siemens Espagne

Un partenariat à succès dans le monde entier

Même si le besoin initial résidait dans la mise en place de formations en anglais, chaque groupe avait des besoins spécifiques en fonction des postes de travail concernés, mais également de ses disponibilités, de sa localisation, de son exposition à la langue etc. C’est pourquoi il était essentiel de pouvoir concevoir des programmes modulables en fonction de ces différents critères. Siemens ne disposait alors pas d’un fournisseur de formations à l’échelle mondiale et chaque siège local était libre de travailler avec un partenaire différent.

C’est en raison de cette situation, plus fréquente que ce que l’on pourrait imaginer, que dans la grande majorité des cas, les programmes de formation étaient mal alignés, les objectifs étaient divergents et l’on n’appliquait jamais les mêmes méthodologies et systèmes de mesure. Par conséquent, les résultats obtenus étaient largement inégaux. Siemens avait besoin de développer un programme uniformisé, construit sur la base de contenus structurés, adapté en termes de niveaux et spécifiquement conçu à l’intention du groupe pour lequel il était mis en œuvre.