Comment apprendre et appliquer des techniques pour renforcer la résilience, en particulier dans un environnement de travail à distance et au sein d’équipes virtuelles ? Quelles sont les meilleures stratégies à mettre en œuvre, tant sur le plan personnel que professionnel, pour accroître la résilience ? Et comment utiliser ces stratégies pour construire des équipes inclusives et des relations significatives, maintenant et plus tard ?

Vous trouverez ci-dessous quelques conseils partagés par le coach interculturel Dr Tomomi Kumai, qui vit, étudie et travaille à l’étranger depuis plus de 17 ans et qui s’est donné pour mission d’aider les gens à se connecter afin d’apprendre les uns des autres et de se donner les moyens d’agir. Vivant actuellement en Corée du Sud, elle travaille comme formatrice interculturelle, éducatrice internationale et coach ICF (International Coach Federation) depuis 2003, au service des expatriés, des étudiants internationaux et des ressortissants des États-Unis, de la Corée du Sud et du Japon.

Comment s’adapter au changement ?

  1. Le changement est défini comme un acte ou une occasion de devenir différent ou d’agir différemment.
  2. L’un des facteurs les plus importants pour réussir le changement est la qualité de la résilience, c’est-à-dire la capacité à se remettre rapidement des difficultés et à revenir à l’état d’autonomie initial tout en s’adaptant aux nouvelles conditions de situation.
  3. L’acceptation et le changement positif peuvent être apportés en réfléchissant à une “option B” :
  • Trouver la raison de toute expérience, réfléchir à ce que nous pouvons en tirer et parvenir à un résultat positif.
  • Apporter une contribution en racontant notre histoire pour aider les autres à renforcer leur résilience.

Les 6 piliers de la résilience

Gratitude :

  • La gratitude signifie se concentrer sur ce que vous avez maintenant : appréciez ce que vous avez “encore” et ce qu’il est possible de changer.
  • Demandez-vous, ainsi qu’à votre équipe, ce qui a bien fonctionné, comment vous pouvez vous améliorer ou ce qui peut être fait pour améliorer une situation, et exprimez votre gratitude à chaque membre de l’équipe aussi souvent que possible.

Attention :

  • Il s’agit d’être conscient du présent : prenez du recul par rapport à vos propres pensées, acceptez le passé comme étant immuable et l’avenir comme étant incertain.
  • Avant de commencer une réunion, accueillez votre équipe, invitez-la à une courte méditation, à une respiration profonde ou à un scan positif de la conscience du corps pendant quelques minutes. Soyez présent et gardez un contact visuel pendant les réunions virtuelles.

Vulnérabilité :

  • Signifie être vulnérable avec les autres. Recevoir de l’aide équivaut à du courage et de la force. Il est très important de pouvoir être authentique et de montrer ses vrais sentiments.
  • Encouragez vos équipes à partager leurs histoires et à vérifier comment chacun se porte, personnellement ou professionnellement.
  • Prévoyez un espace sûr où les gens se sentent à l’aise pour partager, proposez des séances individuelles à ceux qui ne se sentent pas à l’aise pour partager en groupe.

Empathie :

  • C’est être capable de comprendre et de partager les sentiments des autres.
  • Pratiquez l’écoute active sans jugement, résumez et paraphrasez en utilisant des phrases comme “Je comprends”, “Il semble que”, “On dirait que”, en utilisant des questions ouvertes comme “Comment t’es-tu senti(e) ?”, “Qu’en as-tu pensé ?”, et la technique de coaching AWE (And What Else) qui consiste à demander “Et quoi d’autre ? “.
  • Tendez la main aux autres lorsque vous sentez que vous en avez la capacité personnelle, utilisez des outils interactifs tels que les sondages, les salles de discussion, les fonctions de chat, les tableaux blancs partagés, les vidéos.

Bien-être :

  • Il s’agit de maintenir et de prendre soin de votre santé physique et émotionnelle.
  • Créez de petits groupes en fonction de vos intérêts, concernant l’activité physique (un groupe de défi de pompes hebdomadaire par exemple), la nutrition (un groupe sur la responsabilité alimentaire), la lecture, le sommeil…

Force :

  • Cela signifie se concentrer et maximiser sa force en mettant en place des “Strength Finders” (des moyens de se donner du pouvoir et de donner du pouvoir aux autres par le partage) et en reconnaissant que traverser l’adversité EST votre force.
  • Partagez votre histoire et ce que vous trouvez difficile, sachez que chaque membre d’une équipe a des forces différentes, invitez-les à partager leurs forces avec les autres, et contribuez en partageant vos propres forces.

Article(s) complémentaire(s)

[Interview] Benjamin Joseph, CEO Learnlight : « Internet, l’industrie pharmaceutique et l’EdTech sont les trois secteurs qui sortiront plus forts de la crise »

[Fiche conseils] Comment communiquer de manière efficace en temps de crise

[Fiche conseils] Comment gérer le changement en période d’incertitudes

Pourquoi une nouvelle crise requiert un nouveau leadership

Exercices pour l’esprit

  1. Que faites-vous de bien, vous et votre équipe, pendant cette période ?
  2. Quels sont les domaines sur lesquels vous pouvez travailler pour exercer vos muscles de résilience, d’attention ou de vulnérabilité ?

Conseil 

Pendant les périodes professionnelles difficiles, concentrez-vous sur vous-même et sur votre propre amélioration. Créez-vous de nouvelles habitudes afin d’avoir le sentiment de contrôler votre état d’esprit, surtout dans des circonstances incertaines. Concentrez-vous sur un domaine à la fois. Pensez à la façon dont VOUS pouvez aider les autres par des tâches et des domaines spécifiques, sans trop en assumer à la fois.

N’oubliez pas !

J’ai appris que lorsque la vie vous tire vers le bas, vous pouvez donner un coup de pied au fond, atteindre la surface et respirer à nouveau.” – Sheryl Sandberg