Learnlight a eu le plaisir d’interviewer Dan Evans, professionnel aguerri de la formation et professeur au sein de la grande école Audencia sur les idées reçues qui entourent la formation virtuelle et digitale. 

La transformation digitale de la formation

La digitalisation de la formation est inévitable, et j’estime que c’est une très bonne question, c’est évident, du moins c’est clair pour moi. Nous vivons dans une société où le digital a une incidence sur tout ce que nous faisons. Je ne sais pas comment vous pourriez créer une expérience d’apprentissage qui ne serait pas digitale, je ne sais vraiment pas, je pense que ce serait un grand défi …

Je ne sais pas comment vous pourriez créer une expérience d’apprentissage qui ne serait pas digitale

Qu’il s’agisse de rechercher la bonne formation si vous recherchez une formation, ou bien d’acheter une formation, d’investir dans la formation, de construire la formation… Je n’ai pas encore vu quelque chose [d’efficace], je veux dire, d’accord, nous pouvons revenir au tableau noir, mais le long de cette chaîne de fourniture de services, le digital aura forcément un impact.

Article(s) complémentaire(s)

Learnlight lance une nouvelle application mobile sur le marché de la formation professionnelle

Formation présentielle ou distancielle ?

La formation en présentiel était considérée comme le « modèle » – la norme. La formation à distance était considérée comme une deuxième meilleure solution, si nous ne pouvions pas faire la norme, eh bien nous le faisions à distance. C’est une erreur ! C’est une erreur très simple que les gens commettent.

La formation à distance peut être la solution de premier choix

La formation à distance peut être la solution de premier choix. Ce n’est pas la solution de repli, ce n’est pas bon marché, vous voyez ? Les gens pensent que la digitalisation de la formation est un moyen d’économiser de l’argent, ça n´est pas le cas ! C’est un facteur à prendre en compte. La formation à distance nous permet de faire les choses mieux que, cela pourrait être fait en présentiel.

L’engagement de l’apprenant

L’engagement des apprenants est basé sur de nombreuses choses. L’engagement de l’apprenant est basé sur la compréhension des avantages pour l’apprenant. L’engagement repose également sur l’apprenant en tant que partie prenante du processus d’apprentissage.

Article(s) complémentaire(s)

Learnlight lance une nouvelle application mobile sur le marché de la formation professionnelle

Les outils digitaux permettent à chaque apprenant d’être de plus en plus un acteur. Si je conçois un outil d’apprentissage et que j’offre plusieurs façons de résoudre un problème, l’apprenant peut choisir parmi un ensemble de solutions. Une vidéo, un texte, un test et tout le reste – l’apprenant est engagé, l’apprenant est un intervenant, il fait son choix.

Un apprentissage personnalisé

Si l’apprenant peut reconnaitre les avantages de sa formation grâce à la personnalisation de l’apprentissage, nous aurons une plus grande efficacité d’apprentissage. Les gens peuvent apprendre plus vite, ils peuvent apprendre de différentes manières, ils peuvent devenir plus agiles.

Microlearning et apprentissage mobile

Les deux sont liés parce que le mobile est un outil de diffusion du microlearning. Le microlearning est vraiment fantastique car il répond aux besoins de connaissance ou de compréhension des apprenants au moment où ils en ont besoin. Et cela nous ramène à certaines des erreurs ou difficultés de la formation en classe.

Si je dis : « Le cours a lieu samedi à 5 heures, nous terminons à 6 ou 7 heures, le lendemain de cette formation peut ne pas être le moment exact où vous souhaitez appliquer ce que vous avez appris. Et donc, il y a un fossé entre le moment où l’on apprend et le moment de l’application.