Les entreprises ont un devoir de vigilance vis-à-vis de leurs collaborateurs expatriés, mais en est-il de même vis-à-vis de leurs familles ? Car après tout, une telle délocalisation affecte non seulement l’employé mais également toute sa famille. Lorsque l’on commence à s’intéresser aux facteurs clés de succès des expatriations, on ne peut sous-estimer l’importance du soutien apporté aux familles ainsi que l’implication de ces dernières dans le projet d’expatriation.

Des études ont révélé une corrélation évidente entre le soutien apporté aux familles et le succès des projets d’expatriation à l’international. Malgré cela, de nombreuses entreprises sous-estiment l’importance d’un soutien structuré mis en œuvre à l’intention des expatriés et de leurs familles, permettant de faciliter le processus d’adaptation dans le pays d’accueil.

Or, les professionnels de la Mobilité Internationale ont un rôle important à jouer à ce niveau-là. Ils peuvent aider à la fois l’expatrié et sa famille à s’adapter le plus rapidement possible. Car un mauvais départ peut affecter l’ensemble du projet d’expatriation.

Que se passe-t-il lorsqu’une famille déménage ?

Lorsqu’une famille est délocalisée, elle rencontre de nombreuses difficultés récurrentes et se doit d’y faire face. Si elle ne bénéficie pas dès le début d’un accompagnement approprié, il se peut qu’elle ne parvienne jamais à s’adapter à son nouveau pays.

Pourquoi la Mobilité Internationale doit contribuer au développement des talents de l’entreprise

La famille doit établir une nouvelle « norme »

L’identité de la famille repose sur la capacité à recréer une dynamique familiale dès son arrivée dans le pays d’accueil. Chaque membre de la famille fait indépendamment le deuil de ce qu’il a perdu en quittant son pays d’origine (ses amis, sa maison, son quotidien etc.), mais parallèlement à cela, on assiste à une perte globale de l’identité de la famille.

Des études ont révélé une corrélation évidente entre le soutien apporté aux familles et le succès des projets d’expatriation à l’international

Ce manque de « passif » peut singulièrement affecter les membres de la famille, et ce, de différentes manières. Les désaccords et légers différends dans le couple peuvent prendre des proportions exagérées. De même, les enfants peuvent avoir le sentiment de passer après la carrière de leur père ou de leur mère.

Les professionnels de la Mobilité Internationale se doivent d’être à l’affut des signes qui pourraient montrer que la famille n’est pas tout à fait heureuse, ou même carrément à la dérive. Une intervention tombant à point nommé, sous forme de conseils ou d’un coup de téléphone bienveillant, peut tout aussi bien sauver un mariage qu’une expatriation.

Des rôles différents peuvent générer des frustrations et des incompréhensions

Chaque membre de la famille se concentre sur sa propre adaptation et est susceptible de sous-évaluer les efforts produits par les autres membres afin de contribuer au succès du projet. Cela rend les premiers jours et les premières semaines d’adaptation particulièrement difficiles.

Les services de Mobilité Internationale peuvent néanmoins exploiter différents facteurs clés de succès des expatriations. Ils peuvent par exemple mettre le collaborateur en contact avec d’autres expatriés ainsi qu’avec leurs familles dans le même pays, ou simplement en s’entretenant avec les autres membres de la famille et pas seulement avec l’employé.

Article(s) complémentaire(s)

Développer les compétences internationales des expatriés : Une necéssité

Les membres de la famille n’ont qu’un seul désir : s’approprier le projet d’expatriation et s’impliquer pour contribuer à son succès. Or, dans bien des cas, c’est aux professionnels de la Mobilité Internationale de se montrer proactifs.

Certains membres de la famille auront moins de difficulté à s’adapter au pays d’accueil

Le fait de déménager à l’étranger peut s’avérer extrêmement stressant. Certains membres de la famille sont susceptibles de s’adapter plus rapidement car ils ont un rôle bien défini – par exemple celui d’étudiant amené à s’intégrer au sein d’une nouvelle école. D’autres membres peuvent trouver cela plus compliqué et peiner à donner du sens à leur propre situation dans ce contexte nouveau, sachant que cela demande beaucoup d’énergie.

Facteurs clés de succès des expatriations : le rôle de la Mobilité Internationale

L’entreprise qui décide d’envoyer certains employés travailler à l’international a un important rôle à jouer dans le projet d’expatriation. Quelle que soit l’importance accordée à la famille dans la culture du pays d’origine ou du pays d’accueil, il ne faut jamais sous-estimer l’importance du soutien apporté à la famille car il s’agit d’un des principaux facteurs clés de succès des expatriations.

Pourquoi la Mobilité Internationale doit contribuer au développement des talents de l’entreprise

Par conséquent, pour que la famille puisse s’adapter à son nouvel environnement, il est important que les difficultés évoquées précédemment soient prises au sérieux par les personnes susceptibles d’interagir avec l’expatrié. C’est ainsi qu’elles pourront véritablement contribuer au succès de la mission d’expatriation. Assurez-vous également que l’équipe locale a conscience du rôle qu’elle a à jouer dans l’adaptation de la famille dans son ensemble.

Un kit d’expatriation se doit d’inclure suffisamment d’éléments pour permettre à la famille de se faire une idée claire de ce qui l’attend dans le pays d’accueil. Dans certains cas, il peut être utile d’organiser un voyage découverte du nouveau pays avant le début de la mission.

La famille doit pouvoir prendre sa décision en toute connaissance de cause tout en se basant sur des attentes réalistes. Une visite du pays prenant la forme d’une campagne promotionnelle visant à « vendre » le projet d’expatriation à la famille peut s’avérer contre-productive et faire plus de mal que de bien. Mieux vaut privilégier une visite réaliste mettant clairement en avant les avantages et les inconvénients propres au pays d’accueil.

Un kit d’expatriation se doit d’inclure suffisamment d’éléments pour permettre à la famille de se faire une idée claire de ce qui l’attend dans le pays d’accueil

Cependant, le moment le plus crucial et pour lequel les professionnels de la Mobilité Internationale doivent se tenir prêts, c’est le moment du déménagement. Car c’est réellement à cet instant que commence le processus d’adaptation.

5 astuces pour faciliter le processus de délocalisation

Il existe plusieurs bonnes pratiques à mettre en place afin de créer une atmosphère chaleureuse et accueillante à l’arrivé de l’expatrié et de sa famille :

1. Veillez à accueillir l’ensemble de la famille et pas seulement votre collaborateur

Cela implique de prendre régulièrement des nouvelles de la famille de votre employé et de demander si vous pouvez les aider en quoi que ce soit pour faciliter la transition. Par exemple, il est fréquent de constater que le conjoint a davantage besoin de cours de langue que l’employé expatrié.

2. Assignez une personne référente vers laquelle la famille peut se tourner en cas de besoin

Il s’agit d’une personne que la famille peut joindre afin de les aider à comprendre comment payer une facture, comment conduire sur tel ou tel type de route, et encore plus important sans doute, une personne qui puisse les aider à décoder les comportements et traits culturels qui peuvent être si déconcertants au début d’une mission en expatriation.

Un membre de la famille d’un autre expatrié déjà implanté dans le pays sera surement ravi de jouer ce rôle auprès des nouveaux arrivants.

3. Organisez des événements auxquels toute la famille peut participer

Encouragez la famille à passer davantage de temps ensemble, et de privilégier des moments de qualité. Le temps de travail est souvent susceptible d’empiéter sur le temps passé en famille, en particulier lorsque les emplois du temps des différents membres sont très divergents. Encouragez la famille à voyager pour découvrir la région et à pratiquer de nouvelles activités.

Pourquoi la Mobilité Internationale doit contribuer au développement des talents de l’entreprise

4. Proposez un accompagnement mais ne soyez pas intrusif

Prenez régulièrement des nouvelles de l’employé et de sa famille mais ne les envahissez pas trop.

Le plus souvent, l’équipe de Mobilité Internationale peut se contenter d’être empathique et à l’écoute de la famille par téléphone.

Proposez votre aide et montrez à la famille qu’elle n’est pas seule dans cette aventure, mais n’imposez pas des solutions qui sont susceptibles de déplaire.

Il est probable que vous ne serez pas amené à devoir régler un quelconque problème – ce que l’on vous demande avant tout, c’est de vous rendre disponible.

5. Encouragez l’employé à prendre des congés dès le début de sa mission

De nombreuses entreprises favorisent un autre facteur clé de succès des expatriations : la réduction de la charge de travail de l’employé et de la surcharge familiale ainsi que du stress associé à chacune d’elles.

Selon Annie Lennox, la chanteuse, derrière chaque expatrié d’exception se cache une famille d’exception.

La délocalisation est un processus extrêmement stressant et l’accompagnement de la famille est un des plus importants facteurs clés de succès des expatriations. Le devoir de vigilance de l’entreprise implique d’accompagner tous les acteurs concernés par le projet. De cette manière, la famille va non seulement s’adapter plus rapidement et être plus heureuse, mais l’employé sera également aussi performant qu’il l’était dans son pays d’origine. Enfin, les risques d’échec de la mission d’expatriation seront ainsi considérablement diminués.

Faire des économies sur l’accompagnement des familles est un mauvais calcul. Les risques de retour anticipé ou de mauvaise performance s’avèreront plus coûteux pour l’entreprise que la prise en charge d’une famille plus sereine, plus heureuse et d’un employé plus performant.