Compétences comportementales ou humaines : elles sont l’avenir de votre organisation !

Vous avez sans doute déjà entendu parler des Soft Skills – à vrai dire, on ne parle plus que de ces compétences dites « comportementales » ou « relationnelles ». Et si elles font régulièrement la une, c’est parce qu’il a été montré que le succès des individus et des entreprises reposait globalement à 80% sur les soft skills et à seulement 20% sur les hard skills (compétences techniques). Autrement dit, la priorité absolue de toute entreprise aujourd’hui est de développer les soft skills !

Misez sur les Soft Skills pour booster les performances de votre entreprise !

Parfois englobés sous le qualificatif de savoir-être, les soft skills désignent un ensemble de compétences et aptitudes personnelles associées à un haut niveau d’intelligence émotionnelle.

Compte-Rendu Table Ronde Learning

L'Apprenant Moderne | Paris

Longtemps considérés comme des compétences « secondaires », les soft skills occupent désormais le devant de la scène. En voici quelques exemples :

  • L’empathie
  • La résolution des problèmes
  • La confiance
  • La gestion du temps
  • La communication
  • La gestion du stress
  • La créativité
  • Le sens du collectif

Cela est d’autant plus vrai depuis la publication par Google des résultats de son Projet Oxygen en 2013. Cette initiative visait à définir les compétences à l’origine du succès des meilleurs talents de l’organisation.

Contre toute attente, les aptitudes techniques arrivaient bien derrière les soft skills, qui occupaient les sept premières positions du classement !

C’est donc désormais une certitude : rien de tel que ces compétences relationnelles pour améliorer les performances de votre organisation !

Des Hard Skills aux Soft Skills, un virage à 180° 

Il a été considéré pendant des décennies que les soft skills relevaient de l’inné, de la personnalité, et que chaque individu les possédait naturellement de manière plus ou moins prononcée. Développer les soft skills n’était alors une priorité pour personne, puisqu’on ne concevait pas que cela puisse faire l’objet d’un apprentissage.

Compte-Rendu Table Ronde Learning

L'Apprenant Moderne | Paris

Ce n’est que récemment que les chercheurs et les entreprises se sont penchés sur l’importance de ces compétences. Une étude menée par l’Université d’Harvard, la Fondation Carnegie et le Stanford Research Center a notamment montré que la réussite professionnelle était due à 85% au développement des soft skills.

La poursuite d’études et de carrières longues dépendait à 75% de l’apprentissage des soft skills

Par ailleurs, Google s’est attaché à poursuivre ses investigations en lançant le Projet Aristote en 2017, qui visait à analyser le fonctionnement et les performances de ses meilleures équipes. Il s’est avéré que les idées les plus novatrices étaient plus souvent émises par les équipes présentant des profils moins prestigieux que les fameuses « A-teams » de Google, uniquement composées de salariés surdiplômés.

La tendance s’est donc aujourd’hui clairement inversée : il est urgent de développer les soft skills si l’on veut performer dans le monde du travail et voir progresser son organisation.

3 grandes vérités que vous ignoriez sur les Soft Skills

Le Dr en Psychologie Ron Young, fondateur du cabinet Pairin, a accompagné beaucoup d’entreprises et de professionnels en difficulté. Ses recherches l’ont amené à conclure deux grandes vérités sur les soft skills :

  1. Le développement des soft skills est indispensable à la réussite scolaire et professionnelle : une étude du Stanford Research Institute International et de la Carnegie Mellon Foundation a montré que la poursuite d’études et de carrières longues dépendait à 75% de l’apprentissage des soft skills
  2. Le développement des soft skills permet d’être plus heureux et en meilleure santé : une étude réalisée par le service d’épidémiologie du Collège Universitaire de Londres a montré que la pleine conscience, la stabilité émotionnelle, la persévérance, le self-control et l’optimisme influaient sur la santé ainsi que sur la dépression et la contraction de maladies chroniques

Quant à la 3ème grande vérité sur les soft skills (chose promise, chose due !), c’est Jérémy Lamri, fondateur des start-up Monkey tie et Le Lab RH, qui nous la livre :

Le développement des soft skills permet aux individus d’échapper à une menace récurrente dans le monde du travail – la disparition et l’automatisation de leur métier

 Top 7 des Soft Skills à posséder selon Google

Les soft skills ne sont pas nécessairement innés et peuvent s’apprendre

Pour réussir chez Google aujourd’hui, inutile de développer des algorithmes sur-performants. Vous aurez au contraire tout intérêt à faire valoir votre capacité d’écoute, vos qualités de communiquant et vos dons de coach. Découvrez la liste des 7 soft skills à maîtriser absolument selon Google !

1. Être un bon coach

A noter que Google n’utilise pas ici le terme de « manager » mais de « coach ». L’entreprise met donc l’accent sur la capacité d’écoute, d’accompagnement et de conseil des professionnels. Cela implique de savoir donner des feedbacks constructifs et bienveillants, et de développer un accompagnement sur-mesure pour chaque collaborateur.

2. Développer ses compétences en communication

Qu’il s’agisse de communication verbale, écrite, interculturelle ou encore de communiquer dans une langue étrangère, les compétences en communication sont aujourd’hui incontournables. Il s’agit avant tout de privilégier des échanges ouverts et clairs, tout en sachant entendre et partager l’information au sein de l’organisation.

3. Apprendre à connaître ses collaborateurs, leurs valeurs et leurs opinions

Il est indispensable de bien connaître ses collaborateurs pour être en mesure de communiquer efficacement avec eux. Cela passe par la découverte de leurs valeurs et opinions, de leurs sources de motivation et de ce qui fait sens pour eux.

Compte-Rendu Table Ronde Learning

L'Apprenant Moderne | Paris

4. Se montrer empathique envers ses collègues

La capacité à comprendre et anticiper les contraintes d’autrui est incontournable. L’empathie est une qualité phare qui permet une plus grande fluidité des échanges et une harmonie grandissante au sein des équipes.

5. Développer sa pensée critique

Il n’est pas toujours évident de penser par soi-même dans un monde toujours plus complexe et contrasté. Il est pourtant essentiel de développer sa pensée critique pour être en mesure de prendre du recul sur les situations et de développer une argumentation qui tienne la route.

6. Savoir résoudre efficacement les problèmes

La résolution des problèmes reste une qualité phare pour les professionnels d’aujourd’hui, soft skill qui implique de savoir prioriser et se fixer des objectifs, puis de trouver les moyens de les atteindre. 

7. Savoir tirer des conclusions de situations complexes

Face à une situation complexe, un bon sens de l’analyse est indispensable. Mais une fois l’analyse faite, encore faut-il être capable de tirer les bonnes conclusions. Une qualité essentielle selon Google !

Comment développer ses soft skills ?

Contrairement à certaines croyances encore largement répandues il y a quelques années, les soft skills ne sont pas nécessairement innés et peuvent s’apprendre. Des formations sont aujourd’hui proposées aux professionnels sur un large ensemble de compétences comportementales. C’est le moment d’investir dans vos talents !