Sylvia Johnson, Head of Learning chez Learnlight, a été interviewée par la société de production vidéo Blue Juice sur comment assurer l’engagement des apprenants grâce à l’apprentissage vidéo. Sylvia explique comment les Ressources Humaines, les départements L&D et formation peuvent intégrer l’apprentissage vidéo dans leur stratégie de formation pour répondre aux besoins d’apprenants impatients, débordés et distraits.

Learnlight est une entreprise EdTech qui propose une offre complète de solutions, tant en conseil qu’en formations, pour permettre aux Talents de performer dans le monde des affaires actuel, toujours plus complexe et exigeant. Nos solutions incluent des programmes internationaux de formation en langues, des cours de langue spécialisés, des ateliers professionnels axés sur l’apprentissage des soft skills, des formations interculturelles et des outils d’évaluation des compétences.

L’apprentissage vidéo est devenu en peu de temps un élément central de la formation en entreprise. De nombreuses études ont aujourd’hui montré que les apprenants étaient beaucoup plus à même de retenir les informations délivrées sous forme de vidéo que par le biais d’un contenu purement textuel.

Compte-Rendu Table Ronde Learning

L'Apprenant Moderne | Paris

Les vidéos représentent un outil d’apprentissage fondamental et participent à l’enrichissement de l’expérience d’apprentissage en e-learning. La nature multisensorielle de la vidéo convient aux apprenants, et ce, quel que soit leur niveau de compétences. Or, tout contenu vidéo doit convoquer différents styles d’apprentissage afin de répondre aux besoins de tous les apprenants, si différents soient-ils.

Aujourd’hui, les apprenants répondent mieux à une méthodologie Blended et multimodale de classe inversée. La vidéo constitue dans ce cadre un élément central du processus d’apprentissage, sachant que le transfert des connaissances est facilité lorsque l’on privilégie l’utilisation de vidéos de format court. De nos jours, les micro-vidéos – d’une durée de 2 à 3 minutes, présentées par un expert enthousiaste dont la voix permet d’optimiser l’engagement et d’éveiller l’intérêt de l’apprenant pour le sujet abordé – peuvent être assorties d’un simple texte sous-titré. L’on obtient ainsi des outils d’apprentissage extrêmement efficaces.

Le récit porté par la vidéo repose sur la technique du storytelling et le scénario se déroule dans des environnements de travail authentiques.

Le récit porté par la vidéo repose sur la technique du storytelling et le scénario se déroule dans des environnements de travail authentiques. Cette approche s’avère particulièrement efficace pour les formations en langues et en soft skills. En outre, les vidéos doivent inviter l’apprenant à réfléchir sur ce qu’il va apprendre, à se demander pourquoi il en a besoin et à réaliser comment il va le mettre en application dans son travail.

Ainsi, l’apprentissage vidéo peut permettre de poser des questions clés au moment opportun et de faire écho à des situations que l’apprenant est susceptible de rencontrer en conditions réelles. Par ailleurs, chaque apprenant dispose de ses propres astuces pour effectuer le transfert des connaissances nouvellement acquises depuis la mémoire à court terme jusque dans la mémoire à long terme.

L’apprentissage vidéo facilite ce processus en permettant à l’apprenant de poursuivre son apprentissage à son propre rythme. Les apprenants peuvent ainsi revisionner la vidéo après avoir laissé passer un laps de temps afin de renforcer leurs acquis – cela est même fortement recommandé.