Les dirigeants véritablement efficaces ont toujours la volonté de donner le meilleur d’eux-mêmes dans leur travail. Ils savent comment inspirer leurs équipes et les inviter à partager leur enthousiasme, à se fixer et à atteindre des objectifs pertinents. Ils n’en demandent pas trop à leurs collaborateurs mais savent les amener à se motiver et à transmettre leur motivation à leur équipe. On assiste ainsi à l’émergence d’un nouveau leadership qui consiste à diriger avec le cœur, tout en étant très bienveillant à l’égard des individus de même que de l’entreprise – c’est ce l’on appelle un leadership empathique.

Si l’on en croit une récente étude publiée par l’Université Cornell, les meilleurs dirigeants seraient dotés d’un sens aigu de l’empathie et de la compassion. Dès lors, deux questions se posent : qu’est-ce que le leadership empathique et comment se manifeste-t-il chez les dirigeants et au sein des organisations ?

1. Pour adopter un leadership empathique, il faut connaître son équipe sur le bout des doigts !

Les dirigeants qui reconnaissent l’utilité de l’empathie et savent faire preuve de compassion lorsqu’ils interagissent avec leurs équipes sont ceux qui ont le plus de chances de favoriser l’engagement et la réussite de leurs collaborateurs.

L’empathie est essentielle pour tout dirigeant digne de ce nom. Pourquoi cela ?

Brochure Soft Skills Learnlight

Développer les compétences essentielles qui feront votre succès dans le monde du travail moderne

En tant que leader, l’empathie dont vous faites preuve vous permet de vous concentrer sur les leviers de motivation propres à votre équipe dans sa globalité, sans pour autant négliger ceux qui poussent chaque membre de l’équipe à se dépasser individuellement.

Si vous comprenez leurs intérêts et leurs sources de motivation, vous êtes bien mieux placé pour attribuer des responsabilités à chaque membre de l’équipe tout en exploitant au mieux ce qui motive chacun d’entre eux.

2. Venir à bout des obstacles

Le leadership empathique consiste à s’impliquer dans le quotidien professionnel de ses collaborateurs et d’être présent à leurs côtés pour résoudre les problèmes qu’ils rencontrent.

La résolution des problèmes est un processus qui s’effectue en deux temps :

i) Les dirigeants doivent tout d’abord apprendre à connaitre les sources de motivation et les leviers émotionnels de chaque membre de l’équipe. Qu’est-ce qui les rend heureux dans leur travail ? Quelles sont les tâches qu’ils détestent ? Rencontrent-ils actuellement des difficultés dans leur vie susceptibles de les empêcher de mener à bien certaines missions ?

ii) Ensuite, le dirigeant se doit d’aider ses collaborateurs à venir à bout des obstacles rencontrés et à les aborder sous différents angles. Une fois que ces derniers sont dans une dynamique de réussite et cessent de ressasser les échecs du passé, votre équipe peut enfin aller de l’avant.

Further reading

5 manières de développer l’intelligence émotionnelle des collaborateurs

7 dimensions culturelles à maîtriser pour réussir à l’international

3. Donner des valeurs à son équipe

Le fait de rassembler ses collaborateurs autour de valeurs communes peut vous permettre de forger et d’affuter votre stratégie de leadership empathique. Mais cela ne peut porter ses fruits que si les valeurs en question sont le reflet des personnalités qui se côtoient au sein de l’équipe. Il peut par exemple être intéressant d’adopter les valeurs suivantes :

  • La collaboration
  • L’innovation
  • L’ouverture
  • Le sens du service
  • L’engagement client
  • La solidarité

Si vous vous appliquez à forger des valeurs d’équipe qui soient à la fois en phase avec les valeurs de vos collaborateurs et facilement définissables, vous aurez de bonnes chances de mettre au point une stratégie de leadership empathique qui tienne la route. Cette dernière vous permettra de rassembler votre communauté d’employés autour de valeurs communes et de les amener à partager une direction et un cadre communs.

Si vous ne partagez pas vous-même les valeurs propres à votre équipe, personne ne pourra y adhérer.

Il est très important de donner l’opportunité à vos collaborateurs de trouver leurs propres sources de motivation et de s’en servir au quotidien dans leur travail.

4. Être à l’écoute et savoir répondre

En général, les salariés ne quittent pas leur emploi pour une question de rémunération ou parce qu’ils estiment que l’entreprise leur a fait du tort. La plupart du temps, ils démissionnent parce que les personnes qui les entourent ne les écoutent pas et ne prennent pas leurs besoins en considération. Cela se résume donc souvent à un simple manque d’empathie.

Les dirigeants qui parviennent à construire des équipes solides et engagées savent véritablement apprécier les qualités de leurs employés et ne considèrent pas seulement ces derniers comme de simples salariés. Il est facile de n’apprécier que le travail de ceux qui obtiennent les meilleurs résultats.

Pour autant, il est bien plus intéressant d’apprécier chaque personne à sa juste valeur, sans tenir compte d’indicateurs de succès spécifiques. Les collaborateurs qui se sentiront valorisés par vos remarques vous apporteront à leur tour de la valeur.

5. Être attentif

Vous pourrez trouver des milliers de livres traitant du leadership. Malheureusement, tout apprendre sur le sujet ne vous permettra pas de devenir un bon dirigeant.

C’est votre implication au travail et l’empathie exprimée à l’égard de vos collaborateurs qui feront vraiment la différence entre un leadership médiocre et un leadership exemplaire.

Les dirigeants qui se sentent véritablement concernés par leur travail mais qui sont tout aussi capables de se préoccuper des besoins de leurs équipes sont ceux qui développent le leadership empathique le plus efficace.

Pensez à l’état d’esprit dans lequel se trouve votre équipe lorsqu’elle travaille sur un projet. Les collaborateurs qui se passionnent pour leur travail ne restent pas au bureau jusqu’à dix-huit heures passées simplement pour « avoir l’air occupé ». Ils sont réellement intéressés par ce qu’ils font et sont désireux d’en apprendre davantage sur tout ce qui les entoure afin de pouvoir changer le monde dans lequel ils vivent.

Brochure Soft Skills Learnlight

Développer les compétences essentielles qui feront votre succès dans le monde du travail moderne

6. Privilégier un leadership actif

Lorsque vos employés sont distraits par un élément perturbateur, le leader empathique sait les aider à se recentrer sur leur travail. Un dirigeant doté d’une vision et d’une implication à la fois actives et réactives parvient à transmettre son enthousiasme à son équipe. Cela permet à ses employés de s’impliquer davantage et de donner le meilleur d’eux-mêmes.

Le leadership est une action, pas un intitulé de poste.

Grâce à l’implication du dirigeant, un tel leadership génère de l’énergie tout en développant un sens de l’urgence permettant aux employés de mieux se concentrer sur leur tâche et d’avoir l’impression de prendre part à un travail qui a du sens. Il s’agit là d’un outil très puissant et bien souvent sous-estimé.

7. Entretenir la motivation de ses employés

La création d’une culture d’entreprise bien établie prônant la solidarité et le succès partagé ne se fait pas du jour au lendemain. Néanmoins, un leader empathique peut construire un environnement qui permette à ses collaborateurs de s’identifier progressivement à ladite culture. Les leaders empathiques favorisent l’émergence d’un système dans lequel chaque salarié se sent responsable de ses performances et tend à se surpasser.

Further reading

5 manières de développer l’intelligence émotionnelle des collaborateurs

7 dimensions culturelles à maîtriser pour réussir à l’international

8. La vraie motivation vient de l’empathie

Diriger avec motivation et empathie permet d’envoyer un message fort qui peut avoir des répercussions dans toute l’entreprise. En outre, l’élément clé de ce message doit pouvoir être identifié à partir du temps passé avec ses collaborateurs. C’est à travers ces interactions que les dirigeants peuvent apprendre à reconnaître les besoins et les leviers de motivations propres à leurs employés. Encore plus essentiel, c’est par ce biais qu’ils peuvent déterminer ce qui, pour leurs salariés, donne du sens à leur travail.

Au sein d’une même équipe, les collaborateurs qui perçoivent que leur dirigeant s’intéresse à eux sont naturellement plus enclins à s’impliquer dans leur travail. Et un leader empathique appuyé par une équipe soudée et engagée peut décrocher la lune.